IRAN
IRAN
Retour

I) Présentation

Si on devait résumer l'Iran en quelques chiffres, voilà ce que l'on pourrait en retenir:

Capitale : Téhéran

Population : 70millions

Densité(hab./km²) : 36.

Superficie :1 648 196 km²

Latitude : Entre 25°16' Nord et 39°25' Nord

Longitude : Entre 044°10' Est rt 063°15' Est

Hauteur Max. : 5671m(Damâvend)

Altitude moyenne : 1100m.

Temp.Max. : 45(Abadan),42(Téhéran)

Temp.Min. : 2(Abadan),-10(Téhéran)

Langue officielle : Farsi(Persan)

Groupe majoritaire : Farsi(51%)

Espérance de vie : 69 ans

Population urbaine : 60%

Taux d'alphabétisation : 68,6%

Divisions administratives : 24 provinces

Groupes minoritaires : azéri(24%), kurde(7%), lur(2%), arabe(3%), turkmène(2%), baloutch(2%), takestani(0,3%), arménien(0,2%), pashtou(0,18%), talish(0,17%), domari(0,1%), assyrien, géorgien, kazakh, etc.

Systéme politique : République islamique

Ressources : moutons,bovins,chévres,blé,betteraves à sucre,orge,riz,coton,tabac,bois,poisson;pétrole brut et gaz naturel,charbon,sel,chrome,plomb,cuivre,fer

Activités : raffineries de pétrole et de gaz,acier,équipement électrique,ciment,textiles, pistache, sucre,farine,meuble,matériaux de construction,pêche(Khaviar).

II) Situation géographique

Mais un pays aussi vaste avec des aspects aussi hétérogènes ne peut se résumer en quelques chiffres.

pour rentrer dans le détail,l'Iran se situe à mi-chemin entre l'Asie et l'Europe.

C'est pour cette raison que le Général DE Gaulle écrivait en 1961 que:l'Iran est au carrefour du monde.

L'Iran est un un au pays dont l'altitude dépasse en général 1100m.Ce haut plateau est enserré par deux arcs montagneux périphériques. L'arc septentrional est composé pour sa partie ouest de la chaîne de l'Elbourz, surmontée de volcans en sommeil(Damâvend 5671m), qui dresse une barrière entre le centre de l'Iran et les plaines littorales de la mer Caspienne. Dans le prolongement, à l'Est, se trouvent les monts Khurâsân qui sont d'une altitude moindre(3600m). L'arc méridionel est constitué de la chaîne du Zagros, qui s'élève graduellement au- dessus des plaines de Mésopotmie, jusqu'à 4000m dans la parties centrale au niveau de l'oasis d'Isphahan, puis prolongée par les châines du Lâristân et du Fârs au-dessus du Golf Persique. La dorsale principale qui dans ses hauteures maximales atteint prés de 4500m au sud de Kermân se rétrécit peu à peu et s'étoile dans les plaines du Balûchistân. Entre ces châines de montagnes s'étendent de vastes bassins intérieurs qui peuvent s'abaisser jusqu'à 300m mais dont la plus grande partie se situe entre 1000m et 1200m. Les deux grands désert salés (Dachte-é-Lut et Dacht-é-Kevir) situé au centre du pays étaient des grandes mers où convergeaient les cours d'eau.La période d'assèchement s'entendit sur plusieurs millénaires.

Le climat est dominé par l'aridité en été, la sécheresse régnant partout excepté sur la côté du Golf Persiqu, et sur la côte Caspienne où les régions du Gilân et Mâzandérân, reçoivent prés de 500mm de précipitations annuelles (224mm pour Téhéran, 147mm pour Isphahan).L'hiver est relativement rigoureux (entre 0 et -5 en moyenne sur le plateau) et il est courant de voir de la neige à Téhéran (80cm à 1m20).

Sur le plan régional l'Iran a environ 5 320 km de frontière reparties de la manière suivante: L'Irak(1 520), le Turkménistan(990), le Pakistan(910), l'Afghanistan(860), l'Azerbaidjan(610), la Turquie(410), l'Arménie(35).Pour ce qui est des ouvertures maritimes, l'Iran dispose d'environ 2 400km de côtes répartie entre la Mer Caspienne, la Mer d'Arabie et le Golf Persique.

De façon générale, les Occidentaux semblent mal connaître l'Iran, car ils le considèrent à tort comme "un pays arabe". Certes, l'Iran est un pays musulman du Proche-Orient dont l'écriture est fondée l'alphabet arabe (plus précisément arabo-persan). Toutefois, c'est là que s'arrêtent les ressemblances, car ls Iraniens sont d'origine indo-européenne et fiers de l'être!

Téhéran est la capitale de l'Iran depuis 1794 n'était qu'une petite ville de 15 000 habitants en 1788.Sa population n'a cessé de croître, grâce au développement des institutions administratives, à l'expansion de l'industrie et à l'arrivée de gens d'autres villes et de la campagne, à la recherche d'un emploi.Le centre urbain est passé de 1,04 million d'habitants en 1950 à quelque 6,8 millions en 1995 et 14 millions d'habitants maintenant, Téhéran se classe dans les plus grandes et plus populeuses villes du monde.Cette ville se situe au centre des activités économiques et sociales du pays.

III) Histoire de l'Iran

"je suis Darius le grand Roi, Roi des Roi, Roi des pays aux nombreuses races, Roi de cette terre étendue au loin, fils d'Hystaspe, Achéménide, Perse, fils de Perse, Aryen de ligné aryenne".

Cette fiére inscription est encore visible à Nakch-é-Rostam et résume en trois lignes tout ce que représente l'histoire glorieuse de l'Iran pour les iraniens.

Résumer plus de 5000 ans d'histoire en quelques paragraphes peut parâitre des plus prétentieux alors que certains auteurs érudit abordent en épais volumes une "page" de l'histoire de la Perse, mais nous allons essayer de nous y employer.

En laissant arbitrairement de côté la période "protohistorique", nous allons aborder la dynastie Achéménides(550-330 av.j-c).Si un roitelet Perse régne sur une partie de la région centrale du pays, vers la fin du VII s.Av.J.C., il faut attendre Cambyse 1er(587-558), mais surtout Cyrus II le Grand(557-529)pour voir fonder la dynastie qui va régner sur le plus grand empire de l'antiquité, celui-ci s'étendant de l'Indus à l'Est, à l'Egypte et les Balkans à l'ouest, le fleuve Âmu Daryâ étant la frontière nord et le Golf Persique la limite sud.Première dynastie à mettre en place un système de "direction régionale" ou "Satrapie", les rois Achéménides vont rayonner sur cette région en créant routes et villes (Persépolis la ville aux cent colonnes en est le plus bel exemlpe).Il faudra attendre 330 av.J.C. pour voir cette dynastie renversée. Alexandre le Grand, fils de Philippe II de Macédoine en 10 ans de guerres, de conquêtes mais aussi de grandes réalisations(beaucoup de villes portent le nom d'Alexandre, en 330, une nouvelle dynastie, les Seuleucides, d'originr grecque, va régner pendant prés de 250 ans sans vraiment marquer l'histoire de ce pays.Déjà au nord du pays, les Parthes